L'Auteur : Robert Ervin Howard



Pour bien appréhender l'univers d'Age of Conan, il convient d'une part d'être conscient de la géographie et des moeurs du monde que Robert Ervin Howard a imaginé mais il est tout aussi primordial de comprendre ce que fut la vie et l'inspiration de l'auteur à une telle époque.

Son histoire personnelle ainsi que sa philosophie concernant la supériorité de la barbarie naturelle des hommes comparée à la complexité de la civilisation qu'ils se sont imposés, vont faire de son oeuvre une référence qui ne devrait pas être caricaturée par l'exagération de la violence ou les aspect sexuels qu'on peut y trouver.




Biographie


Robert E. Howard est né en 1906 à Peaster au Texas, son père est médecin. Ils déménagèrent régulièrement jusqu'en 1919 où ils s'installent définitivement à Cross Plains. Son parcours scolaire est assez médiocre mais il se passionne pour la lecture et l'écriture découvrant les "pulps" (nouvelles sensationnelles bon marché) en 1921. On raconte que c'était un enfant battu devenu un colosse de deux mètres, il aurait été aussi un boxeur et un cavalier chevronné.


A 19 ans il réussi à publier sa première nouvelle professionnelle ("Spear and Fang" - Lance et Croc) dans la revue Weird Tales qui aura une renommée bien tardive puisqu'elle fut le terreau de grands auteurs fantastiques. Il connu ensuite un peu plus de succès avec des écrits sur la boxe et en 1928 la création de Solomon Kane. En 1930 il continue de percer avec des histoires sur les Croisades. Il entame aussi une correspondance célèbre avec l'auteur Howard Phillips Lovecraft (créateur du Mythe de Chtulu pour les connaisseurs...) qui critiquera son oeuvre mais l'encouragera tout autant pour son originalité.

C'est en 1932 qu'il imagine le personnage de Conan, celui qui fera sa postérité. Il n'a édité que très partiellement toutes les nouvelles que Conan lui a inspiré, des milliers de pages de brouillon restant inachevées. En 1936, après qu'une relation amoureuse avec une institutrice se soit terminée et que l'état de sa mère atteinte de la tuberculose finisse par tomber dans le coma, il met fin à ses jours en se tirant une balle dans la tête. Il aurait été suicidaire depuis plus de dix ans...


Conan, son chef-d'oeuvre...


Lorsque "Le Phénix sur l'Épée" est édité dans la revue de décembre 1932 de Weird Tales, ce premier essai rédigé en mars de la même année qui présentent Conan ne fait pas la couverture. C'est un récit qui ne se démarque pas particulièrement des autres ou en tout cas ne mérite pas d'être mis en avant. Pourtant c'est la génèse d'un personnage emblématique qui sera décliné sous tout type de médias allant du dessin animé au cinéma en passant par les comic-books et les figurines.

Dans un sens et même si cela peut paraitre morbide, mieux vaut que l'auteur n'ait pas vu ce que l'on a fait ensuite avec sa création tant son oeuvre a été diluée, remaniée et remixée à un point tel qu'il a été ensuite impossible de retrouver ce qui était de sa plume ou de celles de ses "collaborateurs posthumes" comme ils ont aimé à s'appeler. Le terme peut paraître plus qu'inapproprié et malsain mais les récits d'Howard ont été popularisés de nouveau par des adjonctions, coupes et remaniements de qualité très variables. De plus l'auteur avait écrit ses nouvelles sans chronologie particulière, écrivant ses histoires telles qu'elles lui venaient à l'esprit. Cette chronologie a été elle aussi changée plusieurs fois. Ce sont principalement Lyon Sprague de Camp et Lin Carter qui ont porté leur "contribution" à l'oeuvre de Conan.

Au départ Conan pouvait être assimilé à l'un des héros précédent d'Howard (Kull) qui avait eu un relatif succès mais avec lui son auteur a été plus loin dans l'épique et les similitudes historiques. On lui a d'ailleurs reproché de s'inspirer de termes géographiques et historiques trop proches de ce qui a pu exister mais c'était d'une certaine manière voulu. Howard pensait que ces similarités aidaient à plonger le lecteur dans un monde plus réaliste car, au-delà du fantastique qu'il introduisait dans ses oeuvres, cette notion de réalisme primait pour lui. Il a ainsi créé l'Age Hyborien qu'il a situé à la chute de l'Atlantide jusqu'à l'invasion finale des Pictes (on pourrait situer cette période entre 20000 et 9500 avant J.C.).

Howard savait parfois aussi faire quelques concessions pour adhérer au genre voulu par le magazine Weird Tales (ce qu'a toujours refusé de faire Lovecraft qui voyait ainsi nombre de ses nouvelles non retenues) qui a édité la plupart de ses succès étant très apprécié du rédacteur en chef Farnsworth Wright. On peut penser que certains détails concernant les femmes dénudées qui sont récurrentes dans Conan sont autant dues à l'histoire et les fantasmes de l'auteur qu'à cette nécessité "commerciale". C'est particulièrement flagrant dans une période où les difficultés financières de l'auteur justifiaient ces ajouts.

Conan se verra décliné dans diverses positions tantôt voleur, tantôt roi... Cependant le fil conducteur de son histoire semble être à la fois l'insertion de la personnalité d'Howard lui-même qu'on sent par moment vouloir rendre des comptes aux aberrations de la société et justement à la fois aussi une thèse de supériorité de la barbarie mis en regard de la civilisation. Pour Howard, l'état naturel de l'humanité reste celui de la barbarie et la civilisation n'est qu'une complexification dégradante qui tente de masquer sa faiblesse.

Si vous avez eu le courage de lire ce résumé jusqu'à son terme, vous serez sans doute ravis d'apprendre que l'oeuvre originale complète de Conan est en cours de réédition puisque qu'en novembre 2007 le premier volume (sur trois) de Conan le Cimmérien est sorti aux éditions Bragelonne (voir la couverture dans cet article). Les récits sont traduits (parfois même avec une nouvelle traduction) avec la plus grande fidélité possible tout en respectant la chronologie de rédaction de l'auteur qui la voulait chaotique. Si vous deviez découvrir Conan en littérature sans galvaudages, avec en plus des appendices très fournis, c'est certainement l'ouvrage qu'il vous faut.

Cet article a été vu 5423 fois

2008 Funcom, Tous droits réservés, © 2008 Conan Properties International LLC. CONAN®, CONAN THE BARBARIAN®
et tous les logos, personnages, noms, lieux, illustrations et images associées sont la propriété de Conan Properties International LLC sauf indication contraire.
Utilisés sous licence par Funcom. Eidos et le logo Eidos sont des marques déposées du groupe de sociétés Eidos. Tous droits réservés.
Copyright © 2008-2009 Univers Virtuels pour le contenu du site.
Design : Ztitus (Flymag)